GEOBIOLOGUE PROFESSIONNEL  

 

                      

                               GEO=TERRE     BIO=VIE    LOGOS= RAPPORT

  

                     La géobiologie fait appel à des notions de géologie, de biologie et, surtout de physique. Elle éclaire certains aspects de la métaphysique. De ce fait elle doit être considérée et étudiée comme une science à part entière, malgré son caractère pluridisciplinaire qui la rend inclassable.

                La géobiologie s'inscrit en complémentarité avec les médecines naturelles, et en droite ligne de la médecine hippocratique.  La biophysique, physique appliquée à la biologie, est en plein essor. Elle prend en compte, non pas les agents pathogènes d'origine externe mais les troubles énergétiques internes de chaque individu.

                Dans le domaine de la construction, le géobiologue professionnel trouve, aujourd'hui, un partenaire en la personne de l'architecte-écologue. Il met en garde son client contre les dangers de certains lieux, l'usage de certains matériaux....etc....Il conçoit des maisons plus respectueuses

                Le géobiologue étudie l'impact des ondes, des courants, des champs électriques, des champs magnétiques, des rayonnements ionisants ou non de l'ensemble des pollutions environnementales sur notre équilibre énergétique.


                      Le rayonnement nourricier qui émane du sol véhicule une multitude d'ions négatifs attirés par le rayonnement cosmique positif. On sait que de par leurs rencontres les êtres vivants qu'ils soient animal, végétal ou humain puisent une part essentielle de leur vitalité dans ce flux d'énergie nourricier.

                   

          Le rayonnement cosmique ionisé positivement attire des électrons et des ions négatifs contenus dans le sous-sol. Ces derniers montent et retourneront plus tard en vrac vers le sol en formant la foudre. C'est à travers les deux milles éclairs qui frappent à chaque seconde la terre que les électrons retournent à la terre. Il existe donc un cycle de l'énergie comme il existe un cycle de l'eau. L'eau des océans s'évapore, retombe sous forme de pluie et forme des fleuves qui regagent l'océan, en surface ou sous terre. 

            Mais, à l'inverse certaines composantes du rayonnement tellurique peuvent nous agresser. Il s'agit en particulier des neutrons thermiques et du rayonnement gamma que l'on détecte principalement à la verticale des cours d'eau souterrains, des discontinuités du sous-sol et des failles,  le géobiologue, accorde la plus haute importance aux rayonnements qui fusent en provenance du sous-sol

 

INFLUENCE D'UN COURS D'EAU 

 

  

  A la verticale des rives d'un cours d'eau souterrain, on mesure une différence de potentiel électrique, comprise entre 10 et 100 mV. Cette différence de potentiel, due à la friction de l'eau contre les parois, varie en fonction du débit, de la pente, de la profondeur du cours d'eau et de la structure du sous-sol. N'oublions pas que l'eau pompe, vide, épuise elle reste l'élément de ralentissement de guérison, mais bien plus encore. Dans ce cas on choisira de placer le lit en lieu sûr.....................

 

  1.         Le rayonnement gamma provenant du manteau et de l'écorce terrestre fuse à travers les discontinuités du sous-sol. Il arrache des électrons à la matière qu'il traverse. Il tue les végétaux qu'il rencontre, lézarde les murs et crée des radicaux libre chez les êtres vivants qui séjournent sur la trajectoire du lit, du siège, du bureau....etc...
  2. Un arbre fuit les rives des cours d'eau souterrains en s'écartant.
  3. Entre les rives, sa croissance est limitée.

                          Ces nombreux réseaux dessinent des figures semblables à des filets, plus ou moins rectangulaires, dont l'orientation diffère et dont les mailles sont plus ou moins épaisses. Lorsque cette épaisseur est faible (environ 3 cm ), on parle de corde. Lorsque cette épaisseur est de l'ordre de 20 centimètres, on parlera de cloisons, bien que ces réseaux ne montent quasiment jamais à l'intérieur des habitations, mais plustôt de manière oblique et irrégulière. 

                       RESEAU HARTMANN

 

              Mis en évidence par le docteur Hartmann Ernest médecin de l'université de Heidelberg (1915.1992). Le réseau Hartmann couvre toute la surface de la terre. Il forme un immense filet plus ou moins régulier qui monte verticalement.  

               Sa configuration fait penser à un empilage de boites de cartons. Il se resserre au voisinage des cours d'eaux souterrains. Son implantation peut se décaler latéralement jusqu'à 80 cm si le compteur électrique est placé sur un noeud. Ses cloisons peuvent se dilater avant un tremblement de terre. Un réseau Hartmann dont le tracé est régulier et dilaté témoigne d'une bonne qualité biotique. Inversement, si le lieu est perturbé, il apparaît resserré et déformé.

             

                         RESEAU CURRY

           

                          

               Mis en évidence par un allemand, le docteur Curry. Le réseau Curry est de nature magnétique. La superposition d'un noeud Hartmann qui est de la nature électrique, et d'un noeud de Curry magnétique, constitue un point étoile qui perturbe grandement le fonctionnement des cellules, organes ou glandes endoctrines traversées